Chauffage aérotherme gaz

Qu’est-ce que le chauffage aérotherme gaz ?

Si vous avez des problèmes avec votre système de chauffage actuel, envisagez un chauffage aérotherme ; ces chauffages sont beaucoup plus efficaces et offrent une perte d’énergie bien moindre.
Ne vous inquiétez pas si vous n’avez jamais entendu parler du chauffage aérotherme gaz, la technologie aérotherme ne s’est imposée sur le marché que récemment, et pourtant elle a connu une croissance très rapide en peu de temps. Une bonne indication de son efficacité.
En bref, le chauffage aérotherme gaz est un système de chauffage capable de diffuser de l’air chaud par convection. Cette nouvelle technologie utilise l’énergie thermique produite par la combustion du gaz. Cet article explique le principe de fonctionnement de ce système, ainsi que ses caractéristiques et les différentes variations développées à partir de ce dernier.

Une compréhension de base du cycle de chauffage aérotherme gaz

Le cycle de chauffage le plus élémentaire peut être expliqué en quelques étapes simples :
La source de combustible, en l’occurrence le gaz naturel ou le propane, est allumée dans le brûleur.

La flamme commence à chauffer l’échangeur de chaleur métallique, et les gaz d’échappement sont évacués par le conduit de fumée.

L’échangeur de chaleur transfère la chaleur à l’air froid de votre maison.

Le ventilateur pousse ensuite l’air chaud dans votre maison où il est distribué dans toute la demeure.

L’air chaud remplit chaque pièce, tandis que l’air plus froid et plus dense est ramené dans le système aérotherme gaz par les conduits de retour, où le processus se répète.

Bien que cela explique comment le générateur d’air chaud produit de l’air chaud,cela ne couvre pas tout le processus.

Un aperçu approfondi sur le fonctionnement d’un chauffage aérotherme au gaz

Thermostat d'un chauffage aérotherme gaz

Le thermostat vous permet de contrôler la température de l’air dans votre maison. Lorsque vous modifiez la température sur le thermostat, le tableau de commande à l’intérieur du chauffage aérotherme gaz est incité à lancer le cycle de chauffage. Pour ce faire, le commutateur d’allumage est mis en marche.
Le commutateur d’allumage est responsable de la combustion du gaz dans la chambre de combustion de votre système. Le gaz est amené dans la chambre de combustion par des jets de gaz. Ensuite, un allumeur à surface chaude allume les jets de gaz.
L’échangeur de chaleur, qui est un ensemble de bobines ou de boucles métalliques sur lesquelles l’air passe, est chauffé par le gaz allumé. Au-dessus de l’échangeur de chaleur, l’air se réchauffe en passant sur les bobines ou le métal.
L’air chaud passe ensuite dans le ventilateur, qui le pousse dans votre maison, où il peut être acheminé dans chaque pièce.
Lorsque votre maison a atteint la température affichée sur le thermostat, ce dernier ferme la vanne de gaz, ce qui empêche l’air chaud d’être pompé dans votre maison.
Le processus redémarre lorsque vous augmentez la température du thermostat ou lorsque la température de votre maison descend trop bas et que le chauffage se remet en marche pour rétablir la bonne température dans votre maison en fonction du réglage du thermostat.
Au cours de ce processus,tous les composants de votre chauffage aérotherme gaz doivent fonctionner correctement pour que votre maison soit correctement chauffée. Même une seule pièce défectueuse peut causer des problèmes. La réduction du débit d’air, le soufflage d’air froid et d’autres problèmes conduisent fréquemment à des appels de service.

Les 3 types d’un chauffage aérotherme gaz

3 types de cette technologie ont été développés, chacun ayant des caractéristiques spécifiques et étant destiné à certains usages répondant ainsi à différents besoins de clientèles :

  • Tout ou rien ;
  • Modulants ;
  • A condensation.

Type 1 : tout ou rien Mentionnée et expliquée précédemment, c’est la forme la plus basique des aérothermes au gaz. Il répond directement aux demandes de température, une fois la température désirée atteinte, le système s’arrête automatiquement.

Type 2 : modulants équipés de deux sondes de température, l’une dans le sol et l’autre plus haut dans la pièce, ce type d’appareil permet un contrôle beaucoup plus modulé de l’énergie et produit moins de variations, réduisant ainsi la consommation d’énergie.

Type 3 : à condensation, cette version beaucoup plus sophistiquée des aérothermes au gaz, offre un rendement énergétique encore meilleur, en recyclant par un système de condensation, l’énergie contenue dans la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz.

L’utilisation d’un chauffage aérotherme gaz n’empêche pas d’utiliser un bon vieux poêle à bois pour les longues soirées d’hiver. Vous pouvez lire notre article sur comment choisir son poêle à bois ici.

Trouver la meilleure offre de gaz pour son logement

Les factures d’énergie, que ce soit pour du gaz ou de l’électricité, peuvent représenter un coût important chaque mois. Depuis 2007, c’est un marché qui s’est ouvert à la concurrence et vous pouvez maintenant profiter de nombreuses offres différentes. Cependant, il peut être difficile de s’y retrouver avec les nombreux fournisseurs présents sur le marché. Pour trouver la bonne offre, il faut donc comparer pour avoir les meilleurs tarifs de gaz. Nous vous recommandons d’utiliser un comparateur fiable pour trouver la meilleure offre possible. Cela vous permettra d’avoir une comparaison rapide de toutes les offres proposées par les comparateurs.

Pour le gaz, il vous suffira de remplir un formulaire d’informations sur le site. Vous indiquerez les équipements dont vous disposez qui utilisent du gaz, et vous préciserez également les caractéristiques de votre logement. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à attendre que le comparateur analyse des dizaines d’offres différentes. Vous pourrez ainsi faire jouer le marché de la concurrence et les fournisseurs seront obligés de vous proposer leurs meilleures offres possibles. Il est important de souscrire à un contrat adapté à votre profil et à votre logement, pour payer le moins cher possible votre consommation.

Il existe plusieurs types d’offres qui peuvent vous permettre de réaliser des économies. La plus connue est l’offre réglementée d’Engie, le fournisseur historique, mais ce n’est pas forcément la plus économique. Il est possible de choisir une offre au tarif indexé, qui va vous permettre d’avoir une réduction en pourcentage sur le prix du kWh. Mais cela vous expose à des augmentations comme des diminutions du prix de votre facture. Vous pouvez également choisir une offre au tarif fixe, qui vous permettra de payer toujours le même prix, mais qui vous empêchera de bénéficier des éventuelles réductions du prix du kWh.